samedi 21 juillet 2018 ,
En direct :
Brand culture : développement d’une culture de marque>>Conquérir les millenials : un enjeu pour les entreprises !>>Tinder devient-il un nouveau Facebook ?>>
Actualités de la communicationConquérir les millenials : un enjeu pour les entreprises !
<
>

Conquérir les millenials : un enjeu pour les entreprises !

Nés entre les années 1980 et 1990, les millennials ont entre 20 et 35 ans et comprennent tout du digital puisqu’ils sont nés avec l’avènement d’internet. Bien souvent, on les stéréotype comme ayant un téléphone portable greffé dans les mains. Ils s’expriment naturellement avec la “langue du numérique” qui, pour les plus âgés, nécessite tout un apprentissage. La révolution digitale a structuré leur méthode d’apprentissage et de fonctionnement. Cet article reprend les éléments principaux exposés dans le livre Révolution digitale : transformer la menace en opportunités, les auteurs Christophe Victor & Lydia Babaci-Victor qui dresse un portrait des modes de fonctionnement des millenials.

Connaître sa cible pour la conquérir

Les Millenials se retrouvent en communauté avec une mixité des genres. Paradoxalement, leur mode de fonctionnement en réseau les rend de plus en plus individualistes, privilégiant désormais les relations virtuelles plutôt que réelles. Ils désirent se réaliser professionnellement et n’hésitent pas à repenser la société afin de l’adapter à leurs modes de fonctionnement. Leur monde est interconnecté, leur permettant une instantanéité des échanges avec les autres.

C’est également le cas avec le monde qui les entourent, puisque Internet les met face à un taux d’information considérable, sous lequel ils peuvent facilement se retrouver noyés. C’est une génération de “zapping” qui est en quête de renouveau et s’éloigne peu à peu du principe de fidélisation.

Ils ne veulent pas perdre de temps et leurs modes de consommation ont migré sur internet (drive, achat en ligne, etc). Ils rêvent d’inaccessibilité puisque tout est devenu possible maintenant, ils sont donc en recherche d’un “toujours plus”. D’ici 2025, cette génération formera 75% de la population active dans le monde.

Les diplômes n’étant plus suffisant pour garantir aux millennials un emploi, ils sont forcés de faire preuve d'adaptabilité pour augmenter leur pouvoir d’achat. Pour réaliser leurs achats, se déplacer ou se loger, ils font appel à des sites communautaires (Blablacar, LeBonCoin…). Ils privilégient les produits en promotion, cherchent les bonnes affaires sur internet et utilisent des comparateurs de prix.

Les millennials sont la première génération dont les mères ont majoritairement travaillé. Les femmes ont désormais des attentes similaires aux hommes en matière de réussite professionnelle. Désormais, hommes et femmes partagent le même objectif de vie : équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Ils se distinguent de la génération précédente dont les attentes entre les deux genres différaient : les hommes priorisant sur l'indépendance financière face aux femmes priorisant le fait de fonder une famille.

Actuellement, les millenials cherchent à se développer aussi bien personnellement que professionnellement dans les différentes sphères de leur vie.

 

Ré-inventer les codes pour conquérir les millenials

Les millennials ont besoin de s’évader de leur quotidien interconnecté qui les sollicitent constamment, qui paradoxalement, les rend plus individualistes. Ils ont donc besoin d’en sortir et de ne plus avoir de contraintes lors de leurs moments de détente. Travaillant en communauté dans un monde connecté, faire participer les millenials dans les décisions de l’entreprise est une nécessité pour les fidéliser et les investir dans la vie de l’entreprise.

Cas concret en entreprise :

Cette philosophie, Jack Welsh, dirigeant de General Electric, l’a bien compris. En effet, avec l’arrivée d’Internet il a su anticiper les potentiels turbulences à prévoir pour son groupe de 300 000 personnes. Il a nommé les 10 millenials les plus talentueux en informatique de son entreprise, tuteurs des 10 principaux dirigeants du groupe à raison de 3h par semaine pendant un certain temps. Dans le même temps, des groupes de travail inter-générationnels ont été organisés, dans le but de réfléchir à la manière dont Internet pouvait affecter le business de l’entreprise. Cette méthode de travail a été un réel succès puisqu'actuellement, l’entreprise General Electric fait partie des entreprises ayant le mieux réussi sa digitalisation.

Et pour preuve, d’autres entreprises comme Axa, l’Oréal ou Accenture se sont inspirées de ce modèle et ont mis en place des sessions d’échanges et de formation entre des managers et des millenials de l’entreprise.

 

L’enjeu de la conquête des millenials est double pour les entreprises. Dans un soucis de productivité, ces dernières sont intéressées par le recrutement de nouveaux talents. Ces nouveaux talents, les millenials, sont en quête de sens par rapport aux missions qui leur sont proposées. Les entreprises doivent donc être capable de leur fournir cette dimension de travail et repenser les modes de fonctionnement.

 

Léa Rossignol, étudiante SUP’DE COM en Bac+4 Manager de la Communication Stratégique et Digitale

Par SUP'DE COM
le 18/07/2018

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire