mardi 25 septembre 2018 ,
En direct :
C’MIDI : Le « Touche Pas à Mon Poste » Ivoirien.>>Bel été et RDV en Septembre !>>Le Digital en Côte d’Ivoire >>
Actualités de la communicationLes Bleus sont-ils meilleurs à la pub que sur le terrain ?
<
>

Les Bleus sont-ils meilleurs à la pub que sur le terrain ?

Avec la Coupe du monde de la FIFA en Russie, les partenaires de la Fédération Française de Football (FFF) sollicitent les joueurs de la sélection nationale pour leurs spots publicitaires. Année après année, cette technique est toujours aussi efficace pour les annonceurs.

 

Hugo Lloris avec LG, Rafael Varane avec Braun ou encore Antoine Griezmann avec Gillette (pour ne citer que celle-ci) … Les marques se battent pour avoir les sportifs les plus influents. Peu importe le secteur d’activité, l’objectif est le même : attirer le consommateur et faire en sorte qu’il se sente proche de son idole. Cependant, le téléspectateur a tendance à se lasser devant l’accumulation de spots publicitaires quitte même à les zapper. La directrice communication de Gillette, Christine Cabon, nous explique que : « Le niveau d’attention aux publicités a tendance à diminuer. Le but est d’être efficace dans un laps de temps court. ». Ceci apparaît comme la principale difficulté du marketing sportif. Il faut que le consommateur puisse reconnaître en quelques secondes l’égérie de la marque, elle peut parfois appuyer l’image par la répétition du nom du sportif comme dans la pub Huaweï P20 Pro et Antoine Griezmann.

 

Le football a un fort pouvoir d’universalité

L’entreprise de paris hippiques PMU a réalisé un spot qui met en scène plusieurs joueurs de l’équipe de France. Ils capitalisent sur le pouvoir d’attractivité de plusieurs célébrités, on observe cela de plus en plus comme avec le spot d’Orange. Pour le cas de PMU, ils ont souhaité toucher leur cœur de cible, les parieurs, grâce à l’équipe de France. « Ces joueurs sont connus et aimés des gens et renvoient une image positive. Cela laisse une trace plus forte dans l’esprit du téléspectateur » d’après Samuel Loiseau, directeur marketing de PMU. Cet effet est prouvé puisque Gilette a réalisé une étude sur la publicité où apparait Antoine Griezmann vs un mannequin lamda. Evidemment, c’est le sportif qui arrive en tête. « Des milliards de personnes vont être devant leur poste. Le sport rassemble, surtout le football qui est universel, et se pratique toute l’année. C’est un investissement sur le long terme » pour Christine Cabon. A l’ère du digital, cette technique est dupliquée et amplifiée sur les réseaux sociaux où les fans / consommateurs peuvent interagir directement avec le sportif.

Antoine Griezmann pour Gillette

 

Joueurs de l’équipe de France pour Orange

Antoine Griezmann pour Huaweï

 

Maxime Léon, étudiant SUP’DE COM en Bac+4 Manager de la Communication Stratégique et Digitale

 

Sources :
Vive la pub. (2018). Antoine Griezmann, homme-sandwich à la recherche d’une personnalité. Repéré à https://www.vivelapub.fr/antoine-griezmann-homme-sandwich-a-la-recherche-dune-personnalite/
LSA. (2018). Antoine Griezmann et Neymar en campagne pour Gilette. Repéré à https://www.lsa-conso.fr/antoine-griezmann-et-neymar-en-campagne-pour-gillette,285866
L’ADN. (2018). Griezmann s’incruste dans la nouvelle publicité Huawei. Repéré à http://www.ladn.eu/news-business/actualites-agences/griezmann-sincruste-dans-la-nouvelle-publicite-huawei/
Camille Marchais. (2018). Griezmann, Djokovic, Lloris … ils font craquer les marques. Les Echos, n°22708, page 3.

Par SUP'DE COM
le 04/07/2018

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire