dimanche 21 octobre 2018 ,
En direct :
SUP'DE COM vous livre 10 conseils pour une messagerie éco-responsable ! >>C’MIDI : Le « Touche Pas à Mon Poste » Ivoirien.>>Bel été et RDV en Septembre !>>
LA FIN DES BOUTEILLES PLASTIQUE ?
<
>

LA FIN DES BOUTEILLES PLASTIQUE ?

C’est l’invention qui passionne les réseaux sociaux actuellement : Ooho, une membrane qui encapsule n’importe quel liquide.  
Ooho est une capsule fabriquée à partir d’algues qui, en plus d’être biodégradable, est parfaitement comestible. 
 
Ainsi, pour consommer le liquide à l’intérieur, il suffit à l’usager de retirer la fine pellicule qui se trouve autour de la bulle… et le tour est joué ! Si la capsule est colorée, l'eau est aromatisée. 
Cette invention est capable de contenir 4 cl d'eau soit l'équivalent d'une gorgée. 
 
La jeune start-up londonienne Skipping Rocks Lab a été fondée en 2014 par des étudiants du Royal College of Art dont parmi eux, deux français, Pierre-Yves Paslier et Guillaume Couche ainsi qu’un espagnol, Rodrigo Garcia Gonzalez.
 

"Notre but est de faire disparaître les emballages"

 
Elle est basée à Londres et teste son produit lors d’événements sportifs. 
"Notre but est de faire disparaître les emballages. Notre produit Ooho! est une membrane qui peut encapsuler n'importe quel liquide", explique Rodrigo Garcia. 
Selon l’Institut français de développement, tous animaux confondus, le plastique fait 1,5 million de morts par an. La mer reste la principale impactée, puisque 75% des déchets marins sont en plastique, selon le ministère de l’Environnement. Le plastique est une des grandes sources de pollution au monde, aussi bien celui des sacs que celui des bouteilles. Justement, des bouteilles sans plastique seraient une énorme révolution pour l’écologie. 
 
D’un point de vue financier, bonne nouvelle ! Skipping Rocks Lab souhaite commercialiser son produit à un prix inférieur à celui d’une bouteille en plastique. 
Pour développer leur affaire, les entrepreneurs ont lancé une campagne de financement participatif qui a déjà largement dépassé son objectif de 400 000 livres. Ainsi, depuis mi-avril la cagnotte s’élève à plus de 800 000 livres soit 940 000€.

Avec ces fonds, la jeune start-up va développer ses outils de production et s’attaquer à d’importants marchés. Il se peut même qu’elle soit en pourparlers pour voir son invention être distribuée en 2018 au marathon de Londres ou au festival de Glastonbury… Affaire à suivre ! 
 
Maëlyss CERISOLA, étudiante SUP’DE COM en Bachelor 3ème année

Par SUP'DE COM
le 05/05/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire