dimanche 21 octobre 2018 ,
En direct :
SUP'DE COM vous livre 10 conseils pour une messagerie éco-responsable ! >>C’MIDI : Le « Touche Pas à Mon Poste » Ivoirien.>>Bel été et RDV en Septembre !>>
Décupler ses performances sur les réseaux sociaux Conférence de @Kriisiis
<
>

Décupler ses performances sur les réseaux sociaux Conférence de @Kriisiis

« Si vous êtes celui dont on parle le plus, vous avez gagné », à contrario, @Kriisiis affirme que l’échec est évident si l’on est celui qui parle le plus fort sur la toile. Lundi 10 Octobre 2016, SUP’DE COM recevait un cyber influent, passionné par les réseaux sociaux et les nouvelles technologies, Christophe Ramel. Suivis par 43.1K d’abonnés, il est venu partager son expérience pragmatique auprès des étudiants du Campus René Cassin lors d’une conférence lancée sur la thématique Combattre les idées reçues pour décupler les performances.

 

Un discours modeste pour un parcours hors norme, Kriisiis captive l’auditoire en exposant les principes élémentaires du Social Média. En parallèle de son travail chez Acti -société spécialisée dans l’accompagnement de marques sur les réseaux sociaux- et de son compte Twitter aujourd’hui très plébiscité, il sort son premier livre « A la Conquête du Social Media ».

9 Points. 9 idées reçues sur les RS passées au crible par le cyber actif. Prenez notes.

1. Le Social Media c’est Facebook, Twitter, Instagram.

Faux. La dimension du social media va bien au-delà. Skype, Spotify, PlayStationNetwork sont tous autant des espaces communautaires qui permettent une interaction sur le web. On parle de « surcouche » communautaire. Alors que vous partagiez votre meilleure recette maison de bœuf bourguignon sur Marmiton ou que vous laissiez un avis au sujet de votre week-end pourri sur TripAdvisor, sachez que vous serez sûrement lu par d’autres.

2. Le Social Media c’est surtout pour la Communication.

On savait qu’on avait le monopole. Mais pas à ce point. Plus sérieusement, le social média génère des enjeux non négligeables pour assurer la pérennité des entreprises. On choisit donc bien son CM -community manager-, personne en charge l’image de votre marque sur le net. Le bon CM, c’est celui qui échange avec tous les maillons de votre équipe, une bonne communication passe d’abord par de l’échange en interne !

3. Le Social Media se fait à travers les ordinateurs en priorité.

Et du coup, à quoi sert l’Iphone 6 ? Kriisiis insiste sur le chiffre : 80 à 90% des personnes qui vont sur facebook se connectent avec les nouveaux terminaux : smartphones/tablettes/objets connectés. Aujourd’hui on pense praticité et surtout MOBILITE. Adieu macbook ?

4. Pas de performance sur les RS sans dépense d’énergie.

L’implication est primordiale pour obtenir des résultats. Attention celle-ci dépend de son enjeu et des possibilités de la marque. L’important est de choisir celle qui nous correspond et d’être bon dans celle-ci. Pour être efficace sur le web, on pense stratégie : Qui sommes-nous ? Qui visons-nous ? Où allons-nous ? En sommes-nous capables ? On touche presque la question existentielle, là.

5. Plus on parle fort, plus on est visible ?  

« Dans l’espace personne ne vous entendra crier ». Belle référence à Allien, merci Kriisiis. Sur le web, le plus important, c’est qu’on parle de vous. En bref, rares sont les places vacantes avec un placement intéressant dans le référencement. Mais, en théorie, plus la publication sera de qualité plus elle sera visible. Pour votre culture personnelle -au vu du sondage posé dans la salle tout le monde ne connait pas ce qu’est l’Edge Rank-, c’est l’Algorithme du geek qui permet le référencement naturel.

6. Il existe une seule manière de se tenir sur les RS, se tenir correctement.

« En vérité, il n’y a pas de vérité ». Selon Christophe, il y a juste une bonne manière de se tenir en fonction de la structure pour laquelle on publie un post. De l’audace, ou bien de la simplicité, de la spontanéité ou une publication programmée depuis 2 semaines, peu importe tant qu’on respecte les valeurs de l’entreprise. -venez comme vous êtes ?- on y est presque.

7. Trouver quelque chose à dire sur les médias est difficile.

La seule condition pour que le contenu fonctionne se nomme le compromis éditorial ; la confluence entre ce qui nous nourrit et ce qui nourrit les internautes. L’influenceur nous parle du Syndrome de la boussole, jolie métaphore qui explique que fixer un cap c’est bien, mais dévier de la trajectoire de base si le courant le veut, c’est mieux.

8. Formaliser un reporting ne sert qu’à rassurer la direction.

Cette action offre des possibilités considérables : identification de la fiabilité du plan d’action, comparaison de la performance des différents canaux, création d’un indicateur orienté des ressources, et surtout, elle prouve la nécessité d’aller plus loin. La légitimité du CM dans la structure repose avant tout sur ce dernier point.

9. La bonne volonté ne suffit pas.

Pour finir, il nous fait part de son expérience personnel. Plus jeune, il s’applique à être force de proposition et d’opinion au sein d’une entreprise. Gros problème, tout le monde s’en fout. Alors à tous les élève de SUP’DE COM qui seront où ont été stagiaires : ON NE BAISSE PAS LES BRAS. Simplement, on prend son mal en patience et on retient ce conseil judicieux : faites des personnes que vous voulez atteindre vos alliés. Pour ça, il nécessite tant du contenu adapté qu’une prise de toutes les dispositions nécessaires pour que l’on puisse parler de vous sur les réseaux.

 

Par Manon Guillaud
le 17/10/2016

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire