samedi 21 avril 2018 ,
En direct :
Interview Magali J. - Wedding Planner>>DEVENEZ SOURCE D’INSPIRATION : REPENSEZ VOTRE COMMUNICATION !>>Le bonheur de communiquer ou communiquer le bonheur ?>>
Les métiers de la communicationBenjamin, Etudiant-Entrepreneur
<
>

Benjamin, Etudiant-Entrepreneur

Benjamin, 24 ans, en dernière année du Cycle « Manager de la Communication stratégique et digitale » sur le campus SUP’DE COM de Grenoble. Mais pas que ! Benjamin est également entrepreneur, ou plutôt futur entrepreneur grâce au statut d’Etudiant – Entrepreneur.

 

Après son bac, Benjamin prépare son DUT Techniques de Commercialisation, puis souhaite se spécialiser en communication. Il rejoint alors l’Ecole SUP’DE COM en 3ème année Responsable de Communication, formation qu’il suit sous statut d’alternant. C’est peut-être ce qui lui donne le goût d’entreprendre ? Car Benjamin ne manque ni d’idées, ni d’audace. Son projet ? Créer une plateforme qui, grâce à une application et à la géolocalisation permettrait à des commerçants de proposer en live des promotions sur certaines activités. Par souci de confidentialité, nous n’en diront pas plus sur YOUGO, le projet de Benjamin.

 

Benjamin souhaitait pouvoir, en parallèle, terminer ses études et lancer son entreprise. Mais comment concilier les deux ? La solution existe : le statut d’étudiant-entrepreneur. Ce statut est accordé par le PEPITE (Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprenariat) dont dépend l’étudiant. Ce dernier doit remplir un dossier expliquant son projet et exposant ses motivations. Il est ensuite convoqué devant un jury pour soutenir son dossier. Le réalisme du projet et la motivation de l’intéressé sont les deux principaux critères. Et Benjamin a passé ce cap avec succès. Restait à obtenir l’accord de son école. Car cette dernière doit également valider le projet de son étudiant, mais surtout lui accorder des conditions d’études adaptées à son projet de création. Il peut s’agir de dispense de certains modules de cours déjà maîtrisés par le futur entrepreneur, d’une adaptation du dossier de fin d’année (mémoire ou thèse), ou encore un aménagement du stage d’étude. Et c’est sur le terrain du stage que Benjamin a souhaité négocier. Il a obtenu de sa direction des études que la période consacrée au stage serait, pour Benjamin, totalement investie dans sa création d’entreprise. Un deal qui devrait lui permettre de tenir son objectif de lancer la version prototype en mai/juin et la version définitive pour septembre 2017.

 

Grâce à ce statut, Benjamin bénéficie du réseau des PEPITES, au cœur de l’écosystème. Il profite également d’un double tutorat : un tuteur universitaire (l’un de ses anciens professeurs de marketing) et un tuteur professionnel. Il peut aussi participer aux workshops organisés par le PEPITE ou travailler au sein de l’espace de coworking.

Le statut d’Etudiant-Entrepreneur a été créé en 2014. En deux ans, environ 1 000 jeunes en ont bénéficié. Un statut pertinent pour accompagner les étudiants engagés dans un projet de création d’entreprise. Un statut que l’Ecole SUP’DE COM propose à ses étudiants engagés dans une démarche d’entreprenariat.

 

Source visuel : allthefreestock.com

Par SUP'DE COM
le 15/12/2016

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire