samedi 21 avril 2018 ,
En direct :
Interview Magali J. - Wedding Planner>>DEVENEZ SOURCE D’INSPIRATION : REPENSEZ VOTRE COMMUNICATION !>>Le bonheur de communiquer ou communiquer le bonheur ?>>
Les métiers de la communicationJour de shooting ...
<
>

Jour de shooting ...

Il y a quelques semaines j’ai regardé Black Swan. Tiens, et pourquoi ne pas en faire un shooting ? Plein d’idées fusent dans ma tête. Il faut trouver une danseuse, un stylisme, une maquilleuse ainsi qu’un lieu. Pas facile. Mais au bout de quelques jours, tout est en place.

 

Jour du shoot

8h02 : Je me réveille. Je vais boire mon Benco (oui car je ne bois pas de café). Je réfléchis à mon shoot du jour avec un peu d’appréhension, celle de ne pas réussir à avoir les mêmes clichés qui se présentent dans ma tête.

9h10 : Je monte dans ma voiture et me rends sur le lieu du shoot, à 15 minutes de chez moi.

9h30 : J’arrive au point de rendez-vous donné avec la maquilleuse/coiffeuse, la danseuse ainsi qu’un assistant. Après avoir discuté du déroulement du shoot, le maquillage et la coiffure peuvent commencer.

11h30 : Après deux heures de relooking, nous pouvons enfin nous rendre sur le lieu du shoot : une usine désaffectée. On le sait : il est interdit d’entrer dans ce lieu sans autorisation, il n’est donc pas conseillé de reproduire la même chose. Des morceaux de toiture tombent suite à un récent incendie. Le sol était recouvert de suie qui faisait des taches noires sur nos vêtements.

11h45 : Le shooting peut commencer. La danseuse enchaine des poses de danse classique, encore et encore jusqu’à avoir THE photo avec la bonne lumière, la bonne expression, la bonne technique, le bon cadrage. J’enchaine moi même les poses également. Debout, couchée sur le ventre, sur le côté. Je me tortille dans tous les sens pour avoir les clichés imaginés. Mon assistant vérifie que l’endroit où nous décidons de shooter soit sans danger pour la modèle. Il court pour que la fumée des fumigènes s’étende le plus joliment possible. Nous regardons les photos sur le boitier au fur et à mesure afin de vérifier que la technique de danse classique est respectée. Tout est bon. Après 3h de séance, nous avons les photos tant espérées.

15h30 : Retour à la maison. Il est tant de mettre les photos sur grand écran et de commencer la post production. Encore maintenant, j’appréhende. Les prises de vue sont bonnes, comme je les imaginais. Mais il manque maintenant la retouche. Et là encore, j’ai une idée très précise de ce que je souhaite. Mise en valeur du maquillage avec Photoshop, puis je titille les courbes de niveaux, les lumières, les couleurs, jusqu’à obtenir la retouche parfaite.

18h : Quoi ? Seulement 3 photos retouchées en 2h30 ? Ca promet ! Je vais maintenant devoir choisir celle que je mettrais en première sur les réseaux sociaux. Ce sera celle-ci !

19h : Première photo postée. Les commentaires et likes tombent rapidement ! Je suis contente de mon travail et mes abonnés également ! Que de bons retours. Wow je ne m’attendais pas à ça ! Plus qu’à réfléchir à un nouveau projet photographique. Les idées fusent déjà ..

 

Charline Moreau, étudiante SUP’DE COM en Bachelor 3ème année

Par SUP'DE COM
le 27/01/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire