mercredi 23 mai 2018 ,
En direct :
Infographie - Les jeunes et les médias>>Deadpool, un héros super barré qui sait communiquer…>>INNOCENT un succès, pas si « innocent »>>
Les métiers de la communicationLa communication interne
<
>

La communication interne

Ludovic Kitel évolue dans l’univers de la communication et de la création éditoriale depuis plusieurs années. Passionné, il revient sur son parcours et sur ses missions au sein de la CRCI Hauts-de France ...

 

Pourriez-vous résumer votre parcours en quelques lignes ?

Depuis janvier 2017, je m’occupe de la communication interne de la CCI Hauts-de-France. J’interviens également en tant que chef de projet dans le cadre de la refonte de l’intranet, projet axé sur la conduite du changement et la transformation digitale. Mes missions diverses et variées au sein du réseau m’amènent à élaborer des concepts et messages créatifs, à rechercher des idées visuelles. J’ai occupé la fonction de responsable d’édition et de rédacteur en chef adjoint du magazine Picardie Information, magazine d’information économique diffusé à 50 000 ex. à destination des ressortissants de la CCI Picardie. Mes connaissances et compétences me permettent d’assurer la conception-rédaction, les prises de vues photos (+post traitement), la réalisation de supports multimédia (papier, web, vidéo).

La com’ interne est-elle un choix ou ce choix s’est-il imposé à vous ?

C’est un choix imposé à la suite de la fusion des CCI Nord de France et Picardie. La nouvelle organisation ne permettait pas de me maintenir dans les fonctions que j’occupais à la CCI Picardie. On m’a proposé de prendre en charge la com interne de la CCI HdF. C’est un poste que j’occupe aujourd’hui à 50%, mais qui pourrait occuper 100% de mon temps. Ce n’est pas vers cette forme de communication vers laquelle je me serai spontanément tourné mais j’avoue que « l’exercice » est stimulant et intéressant.

Quelle est votre définition de la communication interne ?

C’est un outil qui a pour fonction de relayer la stratégie de l’entreprise auprès de ses salariés, d’accompagner le changement et de promouvoir en interne l’image et les valeurs de l’entreprise. Elle doit permettre aux salariés de mieux se connaître entre eux, pour permettre de développer des synergies et de travailler de manière plus collaborative.

Quelles sont les qualités à développer pour prétendre à ce poste ?

Elles sont nombreuses !

Diplomatie, écoute et adaptabilité, car il faut être capable de comprendre et de répondre à l’ensemble des problématiques posées par les directions de l’entreprise.

Créativité et capacité d’innovation pour trouver des arguments percutants, de nouveaux concepts pour valoriser la place de la communication interne dans l’entreprise.

Compétences rédactionnelles et techniques afin de pouvoir communiquer de façon professionnelle et impactante en toute autonomie.

Quelles sont les problématiques que vous rencontrez au quotidien ?

Les collègues ont bien souvent la tête dans le guidon et ne prennent pas le temps de vous remonter spontanément les infos pour faire savoir aux autres sur quoi ils travaillent. Il faut donc souvent aller à la “pêche aux infos”, relancer... De plus on se fait souvent rattraper par d’autres demandes ou actions qui font qu’il est parfois difficile de maintenir la com’ interne comme une priorité alors que c’est certainement une communication toute aussi importante que la com’ externe.

La RSE a-t-elle impacté la CRCI et/ou votre métier ?

Nous vivons et sommes acteurs de la RSE. La CCI Hauts-de-France et le Conseil régional des Hauts-de-France, ont présenté officiellement en 2013 leur projet stratégique de Troisième révolution industrielle (rev3), élaboré en collaboration avec Jérémy Rifkin. Rev3, c’est une dynamique collaborative engagée par les entreprises, les collectivités et les territoires, les écoles, les universités, les citoyens pour être les pionniers de ce progrès sociétal et environnemental et en tirer les bénéfices en termes de création de valeur, de compétitivité, d’emplois et de bien-être. L’objectif est de faire des Hauts-de-France une région mobilisée pour un mode de vie connecté et durable.

Faites-vous partie d’un réseau de communiquant ? si oui, lequel ?

Mise à part LinkedIn, je ne fais pas parti d’un réseau de communiquant. Je suis néanmoins quelques flux d’actu en ligne ou sur les réseaux sociaux afin d’être au courant des tendances en matière de com’ interne.

 

Par Sandrine Mendes Borges
le 12/03/2018

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire