vendredi 19 janvier 2018 ,
En direct :
Infographie - Les Jeunes et les Voyages>>Ça change !>>JEUX-VIDÉO : DES ERREURS DE COMMUNICATION ONT ANÉANTI LE POTENTIEL COMMERCIAL DE PRODUITS>>
TendancesLa communication sensorielle
<
>

La communication sensorielle

La nouvelle tendance de communication est au sensoriel, à l’envoutement des clients par l’odeur. La marque Abercrombie et sa filiale Hollister utilisent cette stratégie de marketing et communication depuis des années, et cela fonctionne bien ! Cette stratégie se décline en plusieurs axes: marketing visuel, sensoriel et olfactif.

Tout d’abord, les magasins sont agencés et décorés afin de baigner le consommateur dans une atmosphère qu’il apprécie. Abercrombie & Fitch joue sur cette identité très marquée par le biais de magasins agencés comme des musées. Inspirés du luxe, pour séduire et faire naître le désir chez sa clientèle, les vêtements sont disposés et mis en valeur par des jeux de lumières mis en valeur dans la boutique à la façon d’œuvres d’art dans un musée. À l’intérieur des boutiques règne une ambiance à la fois design et intimiste : le mélange de bois et de métal donne une dimension authentique à la marque

Abercrombie & Fitch a aussi choisi de tabler sur ses vendeurs et vendeuses en proposant des personnes agréables physiquement et même des photo-calls à l’entrée. En France, pour le moment, c’est la seule enseigne qui utilise ce genre de marketing identitaire fort d’alliance luxe et beauté des corps.

Le marketing sensoriel passe par l’ambiance dans laquelle est plongé le consommateur par le biais de la musique, des lumières. Abercrombie & Fitch réussit aussi très bien sur ce tableau car la marque propose une ambiance de boite de nuit à base de lumières tamisées et de musiques dansantes.

Abercrombie & Fitch, utilise aussi « le marketing olfactif », réussissant à transmettre une identité olfactive. Les devantures des boutiques et les vêtements sont en effet parfumés avec une odeur caractéristique de la marque, un parfum conçu uniquement pour elle. Le parfum est vaporisé régulièrement à l’intérieur de la boutique et à ses alentours, une odeur qui est devenue une signature olfactive (logolf), un signe de reconnaissance pour quiconque l’a ddéjà senti auparavant.

 

L’odorat est un sens important pour l’humain et pour certains êtres vivants. C’est pourquoi il commence à être utilisé afin de transporter le consommateur, le visiteur dans une atmosphère agréable. Ce qui différencie l’odorat des autres sens, ce sont ses connexions avec le cerveau. L’odorat, contrairement aux autres systèmes sensoriels, envoie son message à la partie inconsciente du cerveau. Le message nerveux pénètre dans la partie la plus ancienne du cerveau, la partie « archaïque".

C’est précisément cela qui est en plein essor en ce moment. Tout s’accélère à ce niveau depuis quelques temps. Les marques s’y mettent de plus en plus, les magasins travaillent sur une odeur identitaire à leurs magasins et l’on retrouve maintenant facilement une atmosphère différente à chaque entrée dans chaque boutique. Et même dans les bus, on peut s’évader en odeurs ! La ligne de bus entre Vélizy et Versailles, dans la région parisienne a communiqué sur son nouveau concept :

« Chaque ouverture/fermeture des portes centrales déclenche automatiquement un spray qui libère des effluves de « Lagon », une senteur, rappelant l’air marin, développée par la société Sensorys d’Evreux (27) et non allergène. L’initiative a été lancée début novembre. »

Aujourd’hui, même les entreprises utilisent cette pratique pour leurs événements et quelques entreprises créatrices de parfum sont au cœur de l’engouement. Il est dans l’air du temps de proposer une identité olfactive à une marque, et pas seulement de prêt à porter. Les entreprises spécialistes de parfum proposent même de mettre les bâtiments de grandes entreprises en odeur, via la climatisation, de parfumer les papiers administratifs… Les odeurs sont au cœur de la nouvelle façon de communiquer. 

 

Anaïs Velay, étudiante SUP’DE COM en Bachelor 3ème année

Par SUP'DE COM
le 07/06/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire