dimanche 21 octobre 2018 ,
En direct :
SUP'DE COM vous livre 10 conseils pour une messagerie éco-responsable ! >>C’MIDI : Le « Touche Pas à Mon Poste » Ivoirien.>>Bel été et RDV en Septembre !>>
TendancesLe co-branding quand les marques se disent « Oui ! »
<
>

Le co-branding quand les marques se disent « Oui ! »

Dans un marché en perpétuel mouvement où le renouveau et l’originalité représentent des facteurs déterminants, « le mariage » inspire de plus en plus les marques. Quelles soient à forte notoriété ou au contraire nouvelles sur le marché, les annonceurs y voient l’opportunités d’apporter une réelle valeur ajoutée à leur « branding ». Au travers de cet article, vous découvrirez qu’elles sont les pratiques, les fonctions, ou encore les résultats de ces nouveaux types de partenariats. 

 

Le co-branding est le mariage qui fonctionne. Pratiqué depuis longtemps dans les pays anglo-saxons, ce nouveau procès de communication n’est présent en France que depuis les années 50. Il était temps qu’un peu d’amour s’installe dans notre « brandsociety » où jusqu’alors, la compétition monopolistique dominait. En effet, certaines marques ont vite compris l’intérêt de s’unir pour mieux exister. Le co-branding permet alors  de mettre en avant des complémentarités, de valoriser l’image ou encore d’élargir les cibles de consommateurs pour les « deux partenaires ». Ainsi ils s’offrent une nouvelle perceptive de communication, développent leurs ventes ou encore renforcent leur crédibilité.

 

Une histoire qui fonctionne :

Cette aventure a été partagée par la marque « Ekyog pour Etam ». En 2007 les deux fabricants de textile se sont unis pour le lancement d’une gamme de sous-vêtements conçus à partir de coton biologique. Cette opération a permis de booster la notoriété de Ekyog et d’augmenter de dix pour cent le chiffre d’affaires la même année. De plus, cette pratique permet de minimiser les investissements en communication, en recherche et développement.

 

Pour éviter que la routine ne s’installe :

Grâce aux différents supports de communication les partenaires peuvent créer des associations détonantes. La collaboration peut se faire dans le cadre d’une publicité, le co-adverstising ou encore par le biais d’une opération promotionnelle. On parlera d’action de co-marketing. Ainsi, en novembre dernier le géant de l’industrie du textile H&M et la marque Kenzo ont créé une ligne exclusive reprenant la griffe du créateur avec ses imprimés de fauves ou encore le Slip Français qui s’associe à Roland-Garros à l’occasion de l’édition 2016 du tournoi. 

De plus, l’action de co-branding peut également amener à une création à part entière. Lors d’une stratégie d’extension de marque, le nouveau produit est mieux évalué lorsque la marque d’origine  est en lien avec celui-ci. Ce choix permet une meilleur intégration du nouveau produit. Pour légiférer cette extension la licence de marque permet à chacun des partenaires de bénéficier de cette opération : L’exemple de la marque Nivea qui peut utiliser son association avec les rasoirs Philips pour développer par la suite de nouvelles actions et de nouveaux produits à destination de cibles masculines. 

 

Le co-branding se révèle être un moyen moderne et efficace connaissant une forte progression ces dernières années. En ce sens, les marques ne cessent de nous surprendre et savent anticiper nos besoins et nos envies… « To be continued ».

 

Stella JEAN-BAPTISTE, étudiante SUP’DE COM

Par SUP'DE COM
le 18/10/2017

Nombre de commentaires0

A+A-

Vos commentaires (0)

Ajouter un commentaire